Toulouse, DME - Diversification Menée par l'Enfant, c'est quoi ?

Jessica Thiel Photographe-8

 

L'autonomie commence dans l'assiette

 

 

La diversification est une étape importante dans la vie des bébés. Elle va permettre dans la première année de vie de bébé de découvrir des aliments, tester des allergènes le tout en gardant le lait comme source d'alimentation principale.

La forme la plus classique de diversification se fait avec des purées ou des préparations mixées ou écrasées, la plupart du temps lors de cette divesification les morceaux sont introduits à partir de 12 mois et plus. 

 

La DME consiste à proposer à l'enfant des aliments sans les mettre en purée, les laisser sous forme  solide, crus ou cuits. Elle permet de développer la motricité fine et l'autonimie de l'enfant. 

Porter des objets à sa bouche et donc les aliments. Savoir bouger sa tête de bas en haut et de gauche à droite, s’alimenter seul.e, tout en respectant ses signaux de faim.

 

 

La diversification menée par l'enfant débute vers les 6 mois de bébé, (pour un bébé né prématurément il faudra attendre les 6 mois en âge corrigé). L'idéal est de démarrer quand bébé sait tenir son dos bien droit lorsqu'il est assis dans sa chaise haute, sans forcément savoir s'assoir seul au sol. Il est aussi important que bébé soit réellement interéssé par la nouriture (iel essaie d'attrapper tout ce que vous portez à votre bouche, ou directement dans votre assiette.).

 

 

Comment mettre en place la DME ?

 

Proposer à bébé avant chaque repas une tétée ou un biberon et ce jusqu'à 1an au moins. 

 

Tout d'abord, on souffle et on lâche prise, si besoin on met une bâche au sol pour nettoyer plus facilement ce qui va tomber au sol. Car oui la DME fait des "dégats". 

 

Au début, bébé ne va pas forcément réussir à attraper ce qu'il y a dans son assiette. Mais rapidement iel va améliorer sa déxtérité, comprendre combien de temps iel doit mâcher certains aliments, comment faire pour déglutir correctement. Cela va permettre à l'enfant d'apprendre au fur et à mesure que certains aliments, selon leur taille ou leur texture ne peuvent être avalés "tout ronds" et donc doivent être machés plus longuement avant d'être avalés.  

Il arrive que bébé mange peu, prenne beaucoup de temps à mastiquer

Ne forcez pas la prise d'un aliment, s'il n'en veut pas vous pourrez le reproposer plus tard. Et surtout armez vous de patience, car il est nécessaire de laisser tout le temps dont bébé aura besoin, et il doit bien évidement rester sous surveillance continue. 

 

On va donc présenter chaque jours un légume ou un fruit différent. Peu à peu, comme dans une diversification classique, on introduira les féculents, les protéines

On présente des aliments plus grands que le poing de bébé, pour qu'il puisse facilement le prendre en main et surtout ne puisse pas l'avaler

 

 

La DME est fatigante entre l’exploration, la mastication d’aliments solides, la digestion, etc. Il est donc bien de pratiquer la DME au déjeuner pour commencer, puis au goûter 15 jours après si bébé se débrouille bien. Ne comparez jamais un bébé pratiquant la DME et un bébé en diversification classique sur les quantités qu'ils mangent. En effet, les efforts étants plus intenses en DME bébé mangera moins mais iel boira plus de lait pour compenser. 

 

 

 

 

 

La plus grosse crainte des gens réside autour de l'étouffement en DME, c'est pourquoi les aliments doivent être de la taille du poing de l'enfant, comme ça l'enfant ne peut pas avaler tout rond, il est donc obligé de mastiquer. Si bébé n'a pas suffisament maché il aura un réflexe de régurgitation appelé réflexe de GAG, vomitif ou nauséeux.

 

Nous avons tous, enfants et adultes une limite créée par notre cerveau qui nous provoquera un sentiment nauséeux lorsqu'un aliment arrive trop profondément dans la bouche ou la gorge. 

 

Pour un bébé de 6 mois cette limite se situe dans la bouche. Cette limite va permettre au corps de rejeter naturellement, les aliments trop secs ou trop gros qui la dépassent et donc éviter l'étouffement. 

 

Un plus, se former aux premiers secours aide à reconnaître un étouffement ou une fausse route.

Tant que sa coloration de peau et de lèvres est bonne on encourage bébé

 

A savoir : pour les petits n'ayant pas encore de dents, pas d'inquiétude, le travail des gencives, de la langue et de la salive, suffit pour manger des morceaux sécuritaires !

 

Demandez toujours l’avis d’un spécialiste, avant de débuter la DME pour les bébés présentant des troubles anatomiques (freins de langue ou de lèvre, fente palatine, …), troubles neurologiques, bébé à risque de dysphagie, bébé à risque d’anémie, bébés prématurés.

 

 

Ressources : 

Le site Comme des grands DME

Les comptes Instagram : la_vie_dune_maman_ortho               dme.enfamille

 

Tout droits réservés © Jessica Thiel Photographe